Narguilé – Wikipedia


Narguilé - Wikipedia 1
Narguilé - Wikipedia 2

A narguilé (Hindoustani: हुक़्हुक़ा (Devanagari). حقہ (Nastaleeq)IPA: (Ɦʊqqaː); voir aussi d'autres noms),(1)(2) également connu sous le nom qalyân (En persan: قلقان), Est un instrument à usage unique ou multiple destiné à la vaporisation et au fumage du cannabis aromatisé, tabac (courant) Mu'assel) ou parfois d’opium, dont la vapeur ou la fumée est passée dans une piscine d’eau, souvent sur une base de verre, avant d’être inhalée.(3)(4)(5)(6)

Les risques pour la santé de fumer avec un narguilé incluent l'exposition à des produits chimiques toxiques non filtrés par l'eau(7) et le risque de maladies infectieuses lors du partage des conduites d'eau.(8)(9)

Il existe deux théories concernant l'origine du narguilé. La première est qu'après l'introduction du tabac par les jésuites dans l'Inde médiévale, le narguilé d'Abu'l-Fath Gilani, médecin persan d'Akbar, a été inventé dans la ville indienne de Fatehpur Sikri pendant la période moghole en Inde.(10)(11) La canalisation d’eau s’est répandue du sous-continent indien d’abord à la Perse, où le mécanisme a été remplacé par sa forme actuelle, puis au Moyen-Orient.(12) Alternativement, il pourrait provenir de la dynastie Safavid de la Perse,(13)(14) À partir de là, il s’est finalement étendu à l’est du sous-continent indien.(Quinze)(16)

Le mot shisha est un dérivé de "huqqa", un terme hindou.(2)(17)(18) En dehors de sa région d'origine, fumer le narguilé est devenu de plus en plus populaire dans le monde entier.(12) particulièrement parmi les plus jeunes, principalement en raison des immigrants du Levant, où il est particulièrement populaire.(19)

Nom et étymologie(éditer)

Narguilé - Wikipedia 3
Narguilé - Wikipedia 4

Le mot dans le sous-continent indien huqqa est utilisé (Devanagari: हुक़्हुक़ा, Nagari oriental: হুক্কা, Nastaleeq: حقہ); Ce mot est l'origine du mot anglais "narguilé".(1)(20) L'utilisation répandue du mot anglais "shisha" en anglais est le résultat de la colonisation dans l'Inde britannique (1858-1947), lorsqu'un grand nombre de Britanniques émigrés échantillonnèrent la conduite d'eau pour la première fois.(21) William Hickey, peu après son arrivée à Calcutta, en Inde, en 1775, écrivait dans son mémoires:

Le narguilé le mieux habillé et magnifique a été préparé pour moi. J'ai essayé, mais je n'ai pas aimé. Comme je trouvais toujours cela désagréable après plusieurs tentatives, j’ai demandé avec une grande gravité s’il était absolument nécessaire de devenir fumeur, et on a répondu avec la même gravité: "Sans aucun doute, car vous pourriez tout aussi bien perdre le contrôle de votre monde. Ici, tout le monde utilise un narguilé et il est impossible de s'en passer. (I) a souvent entendu des hommes dire qu'ils préféreraient se faire voler leur dîner plutôt que leur narguilé. "(22)

Argilah ou narguilé (Arabe: أرجيلة.(23) parfois parlé Argilee) est le nom le plus utilisé au Liban, en Syrie, en Palestine, en Jordanie, en Azerbaïdjan, en Ouzbékistan, au Koweït et en Irak Nargilah (En hébreu: נַרנַילָה) est le nom le plus utilisé en Israël. Il dérive de narghilé (En persan: نارگیل), Ce qui vient du mot sanscrit Narikela (नान), qui signifie noix de coco, suggérant que les premières conduites d’eau étaient taillées dans des coquilles de noix de coco.(24)(25) En persan, on l'appelle qalyān (قلقان).

En Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Macédoine du Nord, Grèce, Turquie et Bulgarie oh (g) gile (на (р) гиле) se réfère à la conduite,(26) tandis que Sisa (шиша) fait référence au tabac qui y est fumé.(Citation nécessaire) Les tuyaux ont souvent un ou deux embouchures. Le tabac aromatisé, produit en marinant des morceaux de tabac dans une variété de mélasses aromatisées, est placé au-dessus de l’eau et recouvert de braises chaudes avec des films perforés. La fumée est ensuite aspirée dans de l’eau froide pour la refroidir et la filtrer. En Albanie, le narguilé est appelé "Lula" ou "Lulava". En Roumanie on dit Narghilea,

"Narguile"(27) est le mot commun pour pipe en Espagne, bien que "cachimba"(28) est également utilisé avec "narguilé" par les immigrants marocains en Espagne. Le mot "Narguile" est également utilisé en portugais brésilien.

Shisha ou chicha (شيشة), du mot persan Shishe (شیشه), qui signifie verre, est le nom commun du narguilé en Égypte, au Soudan et dans les pays de la péninsule arabique (notamment le Koweït, Bahreïn, le Qatar, Oman, les Émirats arabes unis, le Yémen et l'Arabie saoudite), ainsi qu'en Algérie et au Maroc , La Tunisie et la Somalie.(29) Au Yémen, le terme mada & # 39; a (مداعة) est également utilisé, mais pour les pipes avec du tabac pur.

En Perse, le narguilé est appelé "Qalyan" (قلقان). Le Qalyan persan figure dans le premier recueil européen sur le tabac, le Tobacolgia écrit par Johan Neander et publié en néerlandais en 1622. Il semble que les narguilés soient devenus persans au fil du temps, comme on appelait les pipes les plus en vogue en Égypte au XVIIIe siècle. Karim Khan après le souverain persan du jour.(30) C'est également le nom utilisé en Ukraine, en Russie et en Biélorussie.(31)

En Ouzbékistan et en Afghanistan, une chicha est appelée chillim,(32)

Au Cachemire, Shisha s'appelle "Jajeer".(33)

Shisha est appelé "Guduguda" aux Maldives.(34)

La shisha est appelée "narguilé" en Allemagne, en Autriche et en Suisse.(35)(meilleure source nécessaire)

Aux Philippines, la shisha est appelée "hitboo" et est généralement utilisée pour fumer de la marijuana parfumée.(36)

Au Royaume-Uni, le narguilé est également appelé le "sifflet Marra", en particulier dans le nord-est, où il est utilisé à des fins récréatives.(37)

En sindhi, une autre langue de l'Asie du Sud, dit-on Huqqo (حقو / हुक़्हुक़).(38)

histoire(éditer)

Narguilé - Wikipedia 5

Dans la ville indienne de Fatehpur Sikri, des missionnaires catholiques de la Compagnie de Jésus, venus du sud du pays, ont introduit du tabac dans l'empereur moghol Akbar le Grand (1542-1605 après JC).(39) Louis Rousselet écrit que le docteur d'Akbar, Hakim Aboul Futteh Ghilani, a inventé la chicha en Inde.(10)(40)(41)
Un quatrain d'Ahlī Shirazi (mort en 1535), un poète persan, cependant, fait référence à l'utilisation de ḡalyān (Falsafī, II, p.277, Semsār, 1963, p.15) et date son utilisation au moins aussi tôt Abu'l-Fath Gilani devrait être à l'origine de l'introduction de ḡalyan, qui est déjà utilisé en Perse, en Inde.(42) Cependant, rien n'indique l'existence de l'aqueduc avant les années 1560. En outre, on pense que le tabac est arrivé en Inde au 17ème siècle. Jusque-là, le cannabis était fumé en Inde, ce qui suggère qu'une autre substance aurait probablement été fumée dans le Quatrain d'Ahlī Shirazi, peut-être d'une manière différente.(43)

Après l'introduction européenne du tabac en Perse et en Inde, Hakim Abu'l-Fath Gilani, originaire de Gilan, une province du nord de la Perse, a émigré à Hamarastan.(44) Plus tard, il devint médecin à la cour de Mogul et souleva des problèmes de santé après que le tabagisme devint populaire parmi les nobles indiens.(45) Il a ensuite prévu un système qui permettrait de "nettoyer" la fumée dans l'eau.(10) Gilani a présenté que Galyan Après Asad Beg, l'ambassadeur de Bijapur avait encouragé Akbar I à fumer.(10) Après la popularité parmi les nobles, ce nouvel appareil à fumer est rapidement devenu un symbole de statut pour l'aristocratie et la noblesse indiennes.(10)(41)

Développement moderne(éditer)

Au lieu de cuivre, de laiton et d'alliages inférieurs, les fabricants utilisent de plus en plus l'acier inoxydable et l'aluminium. Les composés de caoutchouc de silicone sont utilisés pour les tubes de narguilé au lieu du cuir et du fil. De nouveaux matériaux rendent les conduites d'eau modernes plus durables, éliminent les odeurs lors du fumage et permettent un lavage sans risque de corrosion ou d'attaque bactérienne. Les nouvelles technologies et les tendances modernes en matière de design modifient l’apparence des narguilés.(46)

Malgré les avantages évidents des conduites d'eau modernes, la plupart des narguilés sont toujours fabriqués à l'aide de technologies plus anciennes en raison des coûts de production élevés et du manque d'équipements modernes dans les zones de production de conduites d'eau traditionnelles.

culture(éditer)

Asie du Sud(éditer)

Inde(éditer)

Narguilé - Wikipedia 6

Le travail compliqué sur un narguilé Malabar.

Narguilé - Wikipedia 7
Hommes du village Gaddi avec narguilé, sur un sentier de montagne près de Dharamsala, en Inde.

On pense que le concept du narguilé provient de l'Inde médiévale.(47)(41)(11) Autrefois province des riches, elle était particulièrement populaire à l'époque moghole. La conduite d'eau est devenue depuis moins populaire; Cependant, il retient de nouveau l'attention des masses et les cafés et restaurants l'offrant comme consommable sont populaires. L'utilisation d'anciennes conduites d'eau en Inde n'était pas seulement une coutume, mais aussi une question de prestige. Les classes riches et débarquées fumaient des pipes à eau.

Le tabac est fumé dans de nombreux villages selon la coutume traditionnelle des narguilés. La consommation de mélasse de tabac jouit d'une grande popularité auprès des adolescents en Inde. Il existe plusieurs chaînes de clubs, bars et cafés en Inde qui offrent un plus grand choix de crustacés, y compris des versions sans tabac. La chicha a récemment été interdite à Bangalore. Cependant, il peut être acheté ou loué pour un usage personnel ou pour des soirées organisées.(48)

Koyilandy, un petit village de pêcheurs sur la côte ouest de l’Inde, a autrefois beaucoup produit et exporté des narguilés. Celles-ci sont connues sous le nom de Malabar Hookhas ou Narguilés Koyilandy. De nos jours, ces narguilés compliqués sont difficiles à trouver en dehors de Koyilandy, et même dans le Koyilandy, ils deviennent de plus en plus difficiles à trouver.

Lorsque la chicha réapparaît en Inde, de nombreux raids et interdictions de fumer dans le narguilé ont récemment eu lieu, en particulier au Gujarat.(49)

Pakistan(éditer)

Bien qu’il soit utilisé traditionnellement dans les zones rurales depuis des générations,(50) Le tabagisme des narguilés est devenu très populaire dans les villes cosmopolites du Pakistan. Au Pakistan, de nombreux cafés proposent à leurs clients de fumer des narguilés. Même de nombreux ménages ont des narguilés pour fumer ou pour la décoration.

Au Punjab, à Pakhtunkhwa et au nord du Baloutchistan, la partie la plus haute où sont placées les braises est appelée Chillum,

Dans les grandes villes comme Karachi et Lahore, les cafés et les restaurants proposent des plats à base de narguilé et sont facturés à l'heure. En 2013, il a été interdit par la Cour suprême pakistanaise. Les propriétaires de café ont commencé à offrir de la chicha aux mineurs, ce qui était la raison principale de l'interdiction.(51)

Bangladesh(éditer)

La shisha était un instrument de tabagisme traditionnel au Bangladesh, en particulier chez les anciens nobles bengali du Zamindar.(52) Cependant, le narguilé aromatisé a été introduit au début des années 2000. Les salons de chicha se sont répandus assez rapidement entre 2008 et 2011 et sont devenus un moyen de détente populaire pour les jeunes et les personnes d'âge moyen. Selon certaines allégations, le gouvernement agirait contre les bars à chicha pour empêcher la consommation de drogues illicites.(53)

Népal(éditer)

Narguilé - Wikipedia 8

Un narguilé dans un restaurant au Népal.

Narguilé - Wikipedia 9

narguilés (हुक़्हुक़ा), principalement en bois, sont très populaires au Népal. L'utilisation de conduites d'eau était généralement considérée comme un symbole du statut de famille d'élite dans l'histoire du Népal.(54) Il existe aujourd'hui des bars à narguilé spéciaux dans les villes de Katmandou, Pokhara et Dharan. Bien que les narguilés soient de plus en plus populaires auprès des jeunes et des touristes, le nombre total de "fumeurs de pipes à eau" devrait diminuer en raison de la disponibilité généralisée de cigarettes moins chères.(55)

Moyen orient(éditer)

Narguilé - Wikipedia 10

Dans le monde arabe et au Moyen-Orient, les gens fument le narguilé dans le cadre de leur culture et de leurs traditions. Les noms locaux pour les narguilés au Moyen-Orient sont Argila, čelam / čelīm, ḡalyān ou ghalyan, ḥoqqa, nafas, narguilé et chicha.(42)

La société fume une chicha avec un ou deux tubes. Parfois, une chicha à trois ou quatre tubes est utilisée lors de fêtes ou de petits rassemblements. Lorsque le fumeur a terminé, il pose le tube sur la table pour signaler qu'il est disponible ou le passe d'un utilisateur à l'autre, plié sur lui-même, de sorte que l'embout ne soit pas face au récepteur.

La plupart des cafés du Moyen-Orient offrent des shishas.(56) Les cafés sont très répandus et comptent parmi les lieux de rencontre les plus importants du monde arabe (un peu comme les restaurants britanniques).(57)

Perse(éditer)

Narguilé - Wikipedia 11
Narguilé - Wikipedia 12

Persane avec narguilé (Qalyan), 1900, Iran

La date exacte de la première application de ḡalyān en Perse est inconnue. Cependant, la plus ancienne preuve littéraire connue concernant le narguilé provient d'Ahlī Shirazi (mort en 1535), un poète persan qui fait référence à l'utilisation de ḡalyān (Falsafī, II, p. 277, Semsār, 1963). Cela suggère que la shisha était déjà utilisée dans l'ancienne Perse et a rapidement trouvé le chemin de l'Inde. (27)(Citation nécessaire)

Bien que Safavid Shah'Abbās I ait fermement condamné l'usage du tabac, le tabagisme de ḡalyān et čopoq (voir v.) Vers la fin de son règne était devenu monnaie courante à tous les niveaux de la société, y compris les femmes. Dans les écoles, tant les enseignants que les étudiants nsalyan, tandis que l'enseignement se poursuivait (Falsafī, II, p. 278-80). Shah Safi de Perse (règne de 1629 à 1642) a déclaré une interdiction totale du tabac, mais les revenus tirés de son utilisation l'ont convaincu de lever rapidement l'interdiction.(58) L'utilisation de ḡalyāns était si répandue qu'un groupe de pauvres a été bricolé professionnellement avec des conduites d'eau en cristal. À l'époque d'Abbas II de Perse (1642-1666), l'utilisation de l'aqueduc était devenue une dépendance nationale (Chardin, tr. II., P. Le Shah (roi) avait ses propres serviteurs ḡalyān privés. Évidemment, la position du soumissionnaire du sifflet d’eau (ḡalyāndār) vient de cette époque. A cette époque également, les conteneurs de stockage étaient en verre, en argile ou en une sorte de citrouille. En raison de la qualité insatisfaisante du verre d'origine, des récipients en verre étaient parfois importés de Venise (Chardin, tr., II, p. 892). À l'époque de Suleiman Ier de Perse (1694-1722), ḡalyāns a été embelli avec une utilisation croissante plus complexe. Les riches possédaient des pipes en or et en argent. Les masses dépensaient plus pour les ḡalyāns que pour les nécessités de la vie (Tavernier apud Semsār, 1963, p. 16).

Un émissaire du sultan Husayn (r.1722-32) à la cour de Louis XV. De France en route vers le public royal de Versailles, il y avait dans son sillage un officier qui tenait son alyan qu'il utilisait alors que sa voiture était en marche (Herbette, p. 7; Kasrawī, p. 211-12, Semsār, 1963). , P. 18-19). Il n'y a aucune trace de l'utilisation de alyan à la cour de Nader Shah, bien que l'utilisation ait apparemment continué sans interruption. Il y a des portraits de Karim Khan de la dynastie Zand de l'Iran et Fat Ali Ali Shah Qajar, qui les montre en train de fumer ḡalyān.(59)
Les Iraniens ont un tabac spécial appelé Khansar (خانسار, probablement le nom de la ville d'origine, Khvansar). Les charbons seraient posés sans échec sur le Khansar.(60)

Arabie Saoudite(éditer)

L’Arabie saoudite applique actuellement des interdictions générales de fumer dans les lieux publics. Cela comprend les shishas.(61)(62) En outre, la ville de Riyad a interdit les cafés à chicha dans les limites de la ville.

Syrie(éditer)

Narguilé - Wikipedia 13

Bien qu'il soit considéré comme une caractéristique culturelle importante de la Syrie (voir Tabagisme en Syrie), le Narghile était moins populaire pendant la plus grande partie du XXe siècle et était principalement utilisé par des hommes plus âgés. Comme dans d’autres pays du Moyen-Orient, son utilisation a considérablement augmenté dans les années 90, en particulier chez les adolescents et les jeunes adultes.(63)(64) Avant la guerre civile syrienne, 17% des 18 à 29 ans, 10% des 30 à 45 ans et 6% des 46 à 65 ans ont déclaré avoir utilisé le narguilé en 2004 et leur consommation était supérieure à celle des hommes chez les femmes.(64) Les données les plus récentes ne sont pas disponibles.

Turquie(éditer)

shisha fait partie de la culture turque à partir du 17ème siècle. A cette époque, il est devenu connu dans la société et a été utilisé comme symbole de statut. shisha était une coutume turque tellement importante qu'elle a même déclenché une crise diplomatique entre la France et l'empire ottoman.(65) La Turquie occidentale est connue pour sa poterie traditionnelle, dans laquelle les potiers font de la faïence, entre autres shisha Bols.(66)

Asie du Sud-Est(éditer)

En Asie du Sud-Est, le narguilé, principalement appelé chicha, était principalement utilisé dans les communautés arabes et indiennes.(Citation nécessaire)

En Asie du Sud-Est, le narguilé était pratiquement inconnu avant le siècle dernier, mais la popularité actuelle augmente rapidement chez les plus jeunes.(Citation nécessaire) Les villes les plus cosmopolites d’Asie du Sud-Est, Makati, Bangkok, Singapour (désormais interdite),(1) À Phnom Penh, à Siem Reap, à Hanoi et à Ho Chi Minh-Ville, il existe maintenant plusieurs bars et discothèques où la chicha est offerte aux visiteurs.(Citation nécessaire)

Bien que l'utilisation des narguilés soit courante depuis des centaines d'années et qu'elle soit appréciée par les gens de tous les âges, elle est récemment devenue un passe-temps en Asie pour les jeunes. Les pipes à eau sont très populaires auprès des étudiants et des jeunes adultes qui peuvent être mineurs et ne peuvent donc pas acheter de cigarettes.(67)

Afrique du Sud(éditer)

En Afrique du Sud, la shisha est familièrement pétillante ou un Okka whistle, est populaire auprès des populations du Cap-Malais et des Indiens, car il est fumé comme un passe-temps social.(68)(La vérification a échoué) En Afrique du Sud, en particulier chez les jeunes, le narguilé gagne en popularité.(69) Les bars qui offrent également des narguilés sont de plus en plus populaires, bien que fumer soit généralement fait à la maison ou dans des lieux publics tels que les plages et les aires de pique-nique.(Citation nécessaire)

En Afrique du Sud, la terminologie des différents composants de la chicha diffère également de celle des autres pays. Le son "tête / bol" est appelé "pot en argile". Les tuyaux sont appelés "tuyaux" et la vanne de purge est appelée "couplage".(Citation nécessaire)

Le pare-brise (considéré comme facultatif et non utilisé par la plupart des gens)(Citation nécessaire)) est connu sous le nom de "as-jas", qui se traduit directement d’Africain en anglais par "ash jacket". La préparation / préparation du "pot en argile" est communément appelée "séparation".(Citation nécessaire)

Certains scientifiques ont indiqué que la pipe de marijuana était l’origine africaine du narguilé.(70)

USA et Canada(éditer)

Narguilé - Wikipedia 14

Dans les années 1960 et 1970, les pipes à eau étaient un outil populaire pour consommer, entre autres, divers produits du tabac.(71) Lors de fêtes ou de petits rassemblements, le tuyau à chicha était passé, les utilisateurs y participant comme bon leur semblait. Cependant, on utilisait généralement des flammes nues au lieu de brûler du charbon.

Aujourd'hui, les narguilés sont disponibles avec une variété de marques de tabac et d'accessoires dans les stations fumeurs et certaines stations-service aux États-Unis. En plus du tabac à chicha privé, des bars à chicha ou des bars à chicha ont ouvert leurs portes dans des villes du pays.

Récemment, certaines villes, comtés et états ont introduit des interdictions de fumer à l'intérieur. Dans certains pays, les sociétés de chicha peuvent être exemptées de cette politique par des autorisations spéciales. Cependant, certaines approbations ont des exigences telles que l’entreprise tire un certain pourcentage de ses revenus de l’alcool ou du tabac.

Les bars à chicha ont dû être fermés ou passer à des mélanges sans tabac dans les villes interdites de fumer à l'intérieur. Les salons Shisha sont devenus de plus en plus populaires dans de nombreuses villes.(72) De 2000 à 2004, plus de 200 nouveaux cafés à narguilé ont été ouverts, la plupart étant destinés aux jeunes adultes.(73) et près des collèges ou des villes avec les grandes communautés du Moyen-Orient. Cette activité est de plus en plus populaire chez les étudiants de niveau postsecondaire.(74) La consommation de pipes à eau chez les étudiants est passée de 4,1% à 9,4% entre 2011 et 2014, tandis que le tabagisme au cours de la même période est passé de 15,8% à 9,2%, selon le CDC américain.(75) Selon une étude de 2011, 40,3% des étudiants interrogés fumaient du tabac avec du narguilé.(76) Au 8 juillet 2013, au moins 1 178 universités ou campus universitaires aux États-Unis avaient adopté une politique de campus 100% sans fumée visant à empêcher le tabagisme intérieur et extérieur de fumer sur tout le campus, y compris les auberges.(77)

Structure et fonctionnement(éditer)

composants(éditer)

À l'exception des oeillets, un narguilé est composé de plusieurs composants, dont quatre sont essentiels à leur fonctionnement.

plat(éditer)

Le bol, également appelé tête de la conduite d'eau, est un récipient généralement constitué d'argile, de marbre ou de verre et contenant le charbon et le tabac lors de la fumaison. Le bol est chargé de tabac puis recouvert d'un tamis ou d'une feuille d'aluminium perforée. Des charbons ardents sont placés sur le dessus pour permettre au tabac de se réchauffer à la bonne température.

Narguilé - Wikipedia 15

Il existe également une variante de la tête qui utilise un fruit(Clarification requise) plutôt que le bol de ton traditionnel. Les fruits sont évidés et perforés pour obtenir la même forme et le même système que dans un bol en argile. Ensuite, ils sont chargés et utilisés de la même manière.

Les bols ont évolué au cours des dernières années pour intégrer de nouvelles conceptions empêchant les jus de sortir du tabac par la tige. Le Tanger Phunnel Bowl et le Sahara Smoke Vortex Bowl en sont deux exemples.

pare-brise(éditer)

Un pare-brise avec une couverture de narguilé est une couverture qui se trouve au-dessus de la région pelvienne et a des trous d'aération. Cela empêche le vent d'augmenter le taux de combustion et la température du charbon, ainsi que de propager des cendres et des braises dans l'environnement. Cela peut également fournir une protection limitée contre le feu, car cela peut empêcher l'éjection du charbon lorsque le narguilé est déclenché.

tube(éditer)

Le tuyau (un ou plusieurs) est un tuyau fin et flexible qui permet à la fumée d’être aspirée à distance et qui se refroidit avant d’inspirer. L’extrémité est généralement équipée d’un embout en métal, en bois ou en plastique de forme, de taille, de couleur ou de type différents. Aujourd'hui, le tuyau est en vinyle, ce qui facilite le nettoyage. Selon J.S. Gamble in Un manuel de bois indien 1902 (p. 668) l'écorce du bouleau blanc de l'Himalaya Betula utilis ssp. jacquemontii était utilisé pour fabriquer les premiers tubes de narguilé.

soupape de chasse(éditer)

De nombreuses conduites d’eau sont équipées d’une vanne de purge, qui est raccordée à l’air de la cruche d’eau afin d’éliminer la fumée éventée restée inutilisée dans la cruche. Cette soupape à une voie est typiquement un simple roulement à billes qui repose sur une ouverture qui scelle et ouvre l'ouverture uniquement par gravité lorsque la pression positive est créée en l'insufflant dans le tuyau. Le roulement est maintenu captif avec un couvercle à visser. Le couvercle doit être ouvert et le roulement et le siège nettoyés régulièrement des débris et de la corrosion pour assurer une bonne étanchéité.

à base d'eau(éditer)

Narguilé - Wikipedia 16

Des travailleurs du bois de Damas, en Syrie, produisent des composants en bois pour la fabrication de conduites d'eau (XIXe siècle)

Le corps de la canalisation d'eau repose sur le sol ou est parfois appelé vase. La tige est suspendue au-dessous du niveau de l'eau dans le bateau. La fumée traverse le corps et sort de la descente, où elle jaillit dans l'eau. Cela refroidit et humidifie la fumée. Des liquides tels que des jus de fruits peuvent être ajoutés à l'eau ou utilisés comme substituts. Des morceaux de fruits, des feuilles de menthe et de la glace pilée peuvent être ajoutés.

plaque(éditer)

Une assiette ou un cendrier est situé juste sous le bol, attrapant les cendres qui tombent des braises.

oeillets(éditer)

Les œillets du narguilé sont généralement placés entre le bol et le corps, entre le joint d’étanchéité du corps et le pichet d’eau et entre le corps et le tuyau. Bien que les becs ne soient pas indispensables (l'utilisation de papier ou de ruban adhésif est devenue monnaie courante), ils aident à sceller les joints entre les pièces, réduisant ainsi la quantité d'air et maximisant la quantité de fumée inhalée.

diffuseur(éditer)

Une pièce attachée à la face inférieure de la poignée, généralement en plastique et présentant un motif en grille pour créer une fumée plus douce et un son étouffé. En cassant les bulles plus grandes qui sortent du tube en bulles plus petites, la force d'aspiration ou de traction nécessaire pour continuer à introduire de la fumée dans la chambre est réduite. Cela refroidit également la fumée plus efficacement. Il est utilisé comme un article de luxe pour une expérience de tabagisme plus douce et n'est pas un élément requis.

consommables(éditer)

Mu'assel(éditer)

Le tabac ou mujel (en arabe: معسل, qui signifie "contenant du miel"), parfois appelé chicha, est un mélange sirupeux de tabac contenant de la mélasse et de la glycérine végétale comme hydratants et arômes spéciaux. Les parfums typiques de l'assassin sont la pomme, le raisin, la goyave, le citron, la menthe et de nombreux autres mélanges de fruits. Des nouilles sans tabac sont également disponibles dans certaines zones où il est interdit de fumer.

charbon de bois(éditer)

Le charbon de bois est la source d’énergie pour générer de la chaleur qui est transférée au tabac dans le bol. Comme le glycérol est utilisé pour humidifier le tabac et générer de la fumée, le charbon de bois devrait pouvoir produire de la chaleur au-dessus du point d'ébullition du glycérol à 290 ° C. Par conséquent, le charbon de bois utilisé pour fumer les pipes à eau doit être dur, avoir une densité élevée, être facile à allumer et brûler plus longtemps si la chaleur est prolongée.(78)

d'exploitation(éditer)

Narguilé - Wikipedia 17

Shisha section
Narguilé - Wikipedia 18

Le récipient situé au bas du narguilé est rempli d’eau en quantité suffisante pour immerger quelques centimètres du tube corporel, qui en est étroitement fermé. Baisser l’eau ne fait qu’accroître la puissance d’inhalation requise pour l’utilisation Du tabac ou de la mélasse sans tabac est ajouté dans le bol au-dessus du narguilé. Souvent, le bol est recouvert d’une feuille d’étain perforée ou d’une grille métallique sur laquelle du charbon est placé. Le film ou l'écran sépare le charbon et le tabac, réduisant ainsi l'inhalation des cendres de charbon de la fumée et la température à laquelle le tabac est exposé, afin d'éviter une combustion directe du tabac.(Citation nécessaire)

Lorsque vous inspirez dans le tube, l’air est aspiré par le charbon dans le bol contenant le tabac. L'air chaud, chauffé par le charbon de bois, évapore le tabac sans le brûler.(79)(Examen requis) La vapeur est dirigée vers le bas à travers le tube corporel, qui fait saillie dans l'eau du vaisseau. Il bouillonne dans l'eau, perd de la chaleur et remplit la partie supérieure du récipient auquel le tuyau est fixé. Lorsqu'un fumeur inhale du tube, de la fumée pénètre dans les poumons et le changement de pression dans le vaisseau aspire davantage d'air à travers le charbon et poursuit le processus.

Si la conduite d'eau a été allumée et fumée, mais qu'elle n'a pas été inhalée depuis longtemps, la fumée dans le pichet d'eau peut être considérée comme "viciée" et indésirable. Le cas échéant, la fumée éventée peut être expulsée par la vanne de purge. Cette soupape à une voie est ouverte par la surpression créée en la soufflant doucement dans le tuyau. Dans une chicha à plusieurs flexibles, cela ne fonctionne que si tous les autres flexibles sont connectés. Parfois, des valves unidirectionnelles sont insérées dans les buses des tuyaux pour éviter l’insertion manuelle des tuyaux.

Effets sur la santé(éditer)

Exposition à des agents pathogènes responsables de maladies infectieuses(éditer)

Lorsque des personnes partagent une conduite d'eau, des maladies infectieuses telles que l'herpès oralis, la tuberculose, l'hépatite, la grippe, etc. risquent de se propager. H. pylori,(80) L'utilisation d'embouchures jetables personnelles peut réduire mais non éliminer ce risque.(81)

Exposition à des produits chimiques toxiques(éditer)

La fumée de pipe à eau contient plusieurs produits chimiques toxiques.(82) L'eau ne filtre pas beaucoup de ces produits chimiques.(82) La fumée de shisha contient des produits chimiques toxiques produits lors de la combustion du charbon, du tabac et des arômes. Les fumeurs de pipes à eau inhalent de nombreux produits chimiques pouvant causer le cancer, les maladies cardiaques, les poumons et d’autres problèmes de santé.(83) Diese Chemikalien umfassen tabakspezifische Nitrosamine, polycyclische aromatische Kohlenwasserstoffe (PAK; z. B. Benzo (a) pyren und Anthracen), flüchtige Aldehyde (z. B. Formaldehyd, Acetaldehyd, Acrolein), Benzol, Stickoxid, Schwermetalle (Arsen, Chrom, Blei). und Kohlenmonoxid (CO).(83) Das Rauchen von Wasserpfeifen erhöht die Menge an Kohlenmonoxid (CO) im Körper einer Person auf das Achtfache ihres normalen Niveaus.(84) Verglichen mit dem Rauchen einer Zigarette setzt eine einzige Shisha-Sitzung den Konsumenten mehr Kohlenmonoxid und PAK, ähnliche Nikotingehalte und geringere Gehalte an tabakspezifischen Nitrosaminen aus.(7)(83) Aufgrund des Einatmens dieser Chemikalien besteht für Shisha-Raucher ein erhöhtes Risiko für viele der gleichen Gesundheitsprobleme wie für Zigarettenraucher.(9)(82)

Kurzfristige gesundheitliche Auswirkungen(éditer)

Kohlenmonoxid (CO) in Shisha-Rauch bindet sich an Hämoglobin im Blut und bildet Carboxyhämoglobin, wodurch die Menge an Sauerstoff reduziert wird, die zu Organen einschließlich des Gehirns transportiert werden kann. In der medizinischen Literatur gibt es mehrere Fallberichte über Shisha-Raucher, die wegen Symptomen einer CO-Vergiftung wie Kopfschmerzen, Übelkeit, Lethargie und Ohnmacht in Notaufnahmen von Krankenhäusern behandelt werden müssen.(85)(86)(87)(88) Dies wird manchmal als "Shisha-Krankheit" bezeichnet.(89) Das Rauchen von Wasserpfeifen kann das Herz-Kreislauf-System auf verschiedene Weise schädigen.(7)(9) Seine Verwendung erhöht die Herzfrequenz und den Blutdruck.(90) Es beeinträchtigt auch die Baroreflex-Kontrolle (die hilft, den Blutdruck zu kontrollieren)(91) und kardiale autonome Funktion (die viele Zwecke hat, einschließlich der Kontrolle der Herzfrequenz)(7)(92)(93) Die Verwendung von Wasserpfeifen beeinträchtigt auch akut die Gefäßfunktion.(90) erhöht die Entzündung,(94) und schädigt die Lungenfunktion und verringert die Fähigkeit zu trainieren.(95)

Langfristige gesundheitliche Auswirkungen(éditer)

Aktuelle Beweise deuten darauf hin, dass Shisha zahlreiche Gesundheitsprobleme verursachen kann.(7)(9)(82) Das Rauchen von Wasserpfeifen scheint das Risiko für verschiedene Krebsarten (Lungen-, Speiseröhren- und Magenkrebs), Lungenerkrankungen (Lungenfunktionsstörungen, chronische Bronchitis und Emphysem), Erkrankungen der Herzkranzgefäße, Parodontitis, geburtshilfliche und perinatale Probleme (niedriges Geburtsgewicht und Lungenerkrankung) zu erhöhen Probleme bei der Geburt), Kehlkopf- und Stimmveränderungen und Osteoporose. Viele der bisherigen Studien weisen methodische Einschränkungen auf, z. B. die nicht standardisierte Messung des Shisha-Gebrauchs.(9) Es sind umfangreichere Studien von hoher Qualität erforderlich, um mehr über die langfristigen gesundheitlichen Auswirkungen des Shisha-Gebrauchs und der Exposition gegenüber Shisha-Rauch zu erfahren.(9)

Auswirkungen von Shisha-Rauch aus zweiter Hand(éditer)

Gebrauchtrauch aus Wasserpfeifen enthält erhebliche Mengen an Kohlenmonoxid, Aldehyden, PAK, ultrafeinen Partikeln und lungengängigen Partikeln (Partikel, die klein genug sind, um in die Lunge zu gelangen).(7) Studien haben ergeben, dass die Partikelkonzentrationen in der Luft von Shisha-Riegeln gemäß den Standards der Environmental Protection Agency im ungesunden bis gefährlichen Bereich liegen.(96) Die Luft in Shisha-Riegeln enthält außerdem erhebliche Mengen toxischer Chemikalien, darunter aromatische Kohlenwasserstoffe, Kohlenmonoxid, Nikotin und Spurenmetalle. Die Konzentrationen all dieser giftigen Substanzen in der Luft sind höher als bei Zigaretten (bei der gleichen Anzahl von Rauchern pro Stunde).(97) Während einer typischen einstündigen Shisha-Sitzung stößt ein Benutzer im Vergleich zu einem Zigarettenraucher die 2- bis 10-fache Menge an krebserregenden Chemikalien und anderen schädlichen Chemikalien in die Luft aus.(97) In keiner Studie wurden die langfristigen gesundheitlichen Auswirkungen der Exposition gegenüber Shisha-Rauch aus zweiter Hand untersucht. Zu den kurzfristigen Auswirkungen können jedoch Symptome der Atemwege wie Keuchen, verstopfte Nase und chronischer Husten gehören.(98)(99) Mitarbeiter der Shisha-Bar, die häufig längere Zeit giftiger Luft ausgesetzt sind, sind möglicherweise einem besonders hohen Risiko für Gesundheitsprobleme durch Passivrauch ausgesetzt.

Sucht nach und Abhängigkeit von Shisha(éditer)

Wasserpfeifenraucher atmen Nikotin ein, eine süchtig machende Chemikalie. Eine typische Shisha-Räuchersitzung liefert das 1,7-fache der Nikotindosis einer Zigarette(100) und die Nikotinabsorptionsrate bei täglichen Wasserpfeifenkonsumenten entspricht dem Rauchen von 10 Zigaretten pro Tag.(101) Viele Shisha-Raucher, insbesondere häufige Konsumenten, haben das Bedürfnis zu rauchen und zeigen andere Entzugserscheinungen, wenn sie längere Zeit nicht geraucht haben, und es kann schwierig sein, mit dem Rauchen aufzuhören.(102)(103)(104)(105) Diese Anzeichen und Symptome von Sucht und Abhängigkeit sind den Anzeichen von Zigarettensucht sehr ähnlich. Menschen, die von Shisha abhängig werden, rauchen mit größerer Wahrscheinlichkeit allein.(106) Hookah smokers who are addicted may find it easier to quit if they have help from a quit-smoking counseling program.(103)(107)(108)

See also(éditer)

References(éditer)

  1. ^ un b The Ceylon Antiquary and Literary Register, Volume 1, The Times. 1916. p. 111. It has even drawn largely on English, and such words as daktar and platfarm, isteshan and tikat, trem-ghari and rel-ghari, registran karna and apil karna are as common as similar words are in Ceylon. To make up for it Hindustani has not only enriched the vocabulary of Anglo-Indian English with such words as topi and pugre, oheerot and hookah, dhoby and sepoy, ghary and tamasha, durbar and bukshish, Kachcheri and Punkah, but has contributed to it words like jungle, bazar, (and) loot.
  2. ^ un b Pathak, R. S. (1994). Indianisation of English Language and Literature, Bahri Publications. p. 72. Bhabani Bhattacharya, who uses Hindi words like taveez. laddoo. Huka. vaid et halwai, also makes deft employment of reverential term Bai for the heroine besides using exclamatory terms as ‘Ho’, ‘Han’ (yes) and ‘Ram-Ram’.
  3. ^ Devichand, Mukul (25 June 2007). "UK | Magazine | Pipe dream". BBC News, Retrieved 3 September 2013, Despite being a recent addition to British culture, shisha has a long history. Many believe that it originated in India (known there as "hookah") about a thousand years ago, when more often the shisha pipe was used to smoke opium rather than tobacco.
  4. ^ The cyclopaedia of India and of Jordan and eastern and southern Asia, Volume 2, Bernard Quaritch. 1885, Retrieved 1 August 2007, HOOKAH. Hindi. The Indian pipe and apparatus for smoking.
  5. ^ Chisholm, Hugh, ed. (1911). "Hookah" , Encyclopædia Britannica, 13 (11th ed.). Cambridge University Press. p. 670.
  6. ^ "WHO Study Group on Tobacco Product Regulation (TobReg) an advisory note Waterpipe tobacco smoking: dangerous health effects include risk to public safety if used by multiple users, research needs and recommended actions by regulators, 2005" (PDF), World Health Organization, Retrieved 3 September 2013,
  7. ^ un b c d e f WHO Study Group on Tobacco Product Regulation (2015). Advisory note: waterpipe tobacco smoking: health effects, research needs and recommended actions by regulator (PDF) (2nd. ed.). Geneva: World Health Organization.
  8. ^ Akl, EA; Gaddam, S; Gunukula, SK; Honeine, R; Jaoude, PA; Irani, J (June 2010). "The effects of waterpipe tobacco smoking on health outcomes: a systematic review". International Journal of Epidemiology, 39 (3): 834–57. doi:10.1093/ije/dyq002. PMID 20207606.
  9. ^ un b c d e f El-Zaatari, ZM; Chami, HA; Zaatari, GS (March 2015). "Health effects associated with waterpipe smoking". Tobacco Control, 24 Suppl 1: i31–i43. doi:10.1136/tobaccocontrol-2014-051908. PMC 4345795, PMID 25661414.
  10. ^ un b c d e Sivaramakrishnan, V. M (2001). Tobacco and Areca Nut, Hyderabad: Orient Blackswan. pp. 4–5. ISBN 978-81-250-2013-4, The hookah is of historical interest. Portuguese merchants introduced toabcco leaves and European style pipes into Bijapur, the glittering capital of the Adil Shahi kingdom. From here, Asad Beg, the Moghul ambassador in Bijapur, took a large quantity of tobacco leaves and pipes to the Mughal court. He presented Emperor Akbar with some tobacco leaves and a jewel encrusted European style pope. Out of courtesy and curiosity, Akbar took a few puffs, but his personal physician was worried that tobacco smoke, a hitherto totally unknown substance, might be dangerous. So, he suggested that the smoke be purified by passing it through water, before being inhaled. Thus, the hookah, or water pipe, came into being.
  11. ^ un b The Wealth of India, Council of Scientific & Industrial Research. 1976, Retrieved 1 August 2007, The smoking of hookah and hubble-bubble started in India during the reign of the great Moghul emperor, Akbar
  12. ^ un b Khaled Aljarrah; Zaid Q Ababneh; Wael K Al-Delaimy (2009). "Perceptions of hookah smoking harmfulness: predictors and characteristics among current hookah users". Tobacco Induced Diseases, 5 (1): 16. doi:10.1186/1617-9625-5-16. ISSN 1617-9625. PMC 2806861, PMID 20021672. Hookahs originated in India in the 15th century and then spread to the Near East countries. Hookahs spread first to Persia and underwent further changes to its original shape to the current known shape. In the middle of the 16th century, hookahs reached the Ottoman Empire, Egypt, and other Mediterranean regions.
  13. ^ "ḠALYĀN – Encyclopaedia Iranica". www.iranicaonline.org, Retrieved 29 May 2019, It seems, therfore, (sic) that Abu’l-Fatḥ Gīlānī should be credited with the introduction of the ḡalyān, already in use in Persia, to India.
  14. ^ Nichola Fletcher (1 August 2005). Charlemagne's tablecloth: a piquant history of feasting, Macmillan. p. 10. ISBN 9780312340681,
  15. ^ Sandra Alters; Wendy Schiff (28 January 2011). Essential Concepts for Healthy Living Update, Jones & Bartlett Learning. ISBN 9780763789756,
  16. ^ Prakash C. Gupta (1992). Control of tobacco-related cancers and other diseases: proceedings of an international symposium, January 15–19, 1990, TIFR, Bombay, Prakash C. Gupta. p. 33. ISBN 9780195629613,
  17. ^ Qadeer, Atlaf (2011). "The Socio-Cognitive Dynamics of Hindi/Urdu Lexemes in the Concise Oxford English Dictionary" (PDF), Retrieved 8 October 2016,
  18. ^ Pathak, R. S. (1994). Indianisation of English Language and Literature, Bahri Publications. p. 24. In the domain of philosophy, religion and fine arts, particularly music, the words come entirely from Hindi-Sanskrit. The commonest ones are puja. bhajan. shastra. purana. karma. vina. raga, etc. Finally, common festivals and socio-cultural institutions throughout the country provide such terms as Holi. Dee(pa)wali. Brahmane. sudra. Huka. bidi. budmash. shikari and so on.
  19. ^ Brockman, LN; Pumper, MA; Christakis, DA; Moreno, MA (December 2012). "Hookah's new popularity among US college students: a pilot study of the characteristics of hookah smokers and their Facebook displays". BMJ Open, deuxième 2 (6): e001709. doi:10.1136/bmjopen-2012-001709. PMC 3533013, PMID 23242241.
  20. ^ Dora-Laskey, Prathim-Maya. Postmodern Chic and Postcolonial Cheek: A Map of Linguistic Resistance, Hybridity, and Pedagogy in Rushdie's Midnight's Children, York University. pp. 190–193.
  21. ^ Cook, Vivian (9 December 2010). It's All in a Word: History, meaning and the Sheer Joy of Words, Profile Books. p. 72. ISBN 9781847653192, Ever since the British went to India, many words from Indian languages have travelled in the reverse direction. The changing historical relationship between the two countries is shown in the different kinds of words that the English language borrowed at different periods, according to the Indian expert Subba Roa. In the seventeenth century it was trade that counted. The names of Indian places were used for particular materials, such as Kattun (a city) or cashere" (Kashmir). In the eighteenth century, though trade continued to bring in wordss such as jute et seersucker, influences came from Indian culture, such as Huka (alias Hubble-Blase, a kind of smoking device), and the military, as in sepoy (native Indian soldier).
  22. ^ Memoirs of William Hickey (Volume II ed.). London: Hurst & Blackett. 1918. p. 136.
  23. ^ http://forvo.com/word/%D8%A3%D8%B1%D8%AC%D9%8A%D9%84%D8%A9/ Forvo – Pronunciation in Arabic
  24. ^ "Nargile". mymerhaba, Retrieved 3 September 2013,
  25. ^ "Smoke like an Egyptian—Sri Lanka". Lankanewspapers.com, Retrieved 22 August 2010,
  26. ^ "Nargile on the map". ezglot, Retrieved 29 April 2017,
  27. ^ "Diccionario de la lengua española – Vigésima segunda edición" (in Spanish). Buscon.rae.es, Retrieved 22 August 2010,
  28. ^ "Diccionario de la lengua española – Vigésima segunda edición" (in Spanish). Buscon.rae.es, Retrieved 22 August 2010,
  29. ^ "تعريف و معنى شيشة في معجم المعاني الجامع". المعاني – معجم عربي عربي, Almaany, Retrieved 29 April 2018,
  30. ^ Rudolph P. Matthee (2005). The pursuit of pleasure: drugs and stimulants in Persian history, 1500-1900, Princeton University Press. p. 124. ISBN 978-0691118550,
  31. ^ "hookah". Reverso Dictionary, Reverso-Softissimo. 2017.
  32. ^ Robert Connell Clarke (1998). Hashish!, Red Eye Press. p. 140. ISBN 9780929349053,
  33. ^ "My Teachers And Jajjeer".
  34. ^ Melvin Ember, Carol R. Ember (2001). Countries and Their Cultures: Laos to Rwanda, Macmillan Reference USA. p. 1377. ISBN 9780028649498,
  35. ^ "Shisha King". Shisha King (auf Deutsch), Retrieved 8 June 2018,
  36. ^ John Adrian Rosit (1969). Adrian Rosit's Guide to THC, Rex Bookstore. p. 33.
  37. ^ "Shisha". Babylon FC, Retrieved 29 April 2018,
  38. ^ "Online Etymology Dictionary". Dictionary.com, Retrieved 30 June 2011,
  39. ^ Rousselet, Louis (2005) (1875). "XXVII — The Ruins of Futtehpore". India and Its Native Princes: Travels in Central India and in the Presidencies of Bombay and Bengal (Reprint — Asian Educational Services 2005 ed.). London: Chapman and Hall. p. 290. ISBN 978-81-206-1887-9, According to tradition, it was here that he received the Jesuits of Goa, who brought him the leaves and seeds of tobacco and it was a Futtehpore that Hakim Aboul Futteh Ghilani, one of Akbar's physicians, is supposed to have invented the hookah, the pipe of India.
  40. ^ Blechynden, Kathleen (1905). Calcutta, Past and Present, Los Angeles: University of California. p. 215. It is said that it was in the early years of their settlement at Hughly that the Portuguese introduced tobacco to the notice of the Emperor Akbar, and that the Indian pipe, the Huka, was invented.
  41. ^ un b c Rousselet, Louis (1875). India and Its Native Princes: Travels in Central India and in the Presidencies of Bombay and Bengal, London: Chapman & Hall. p. 290. According to tradition, it was here that he received the Jesuits of Goa, who brought him the leaves and seeds of tobacco; and it was at Futtehpore that Hakim Aboul Futteh Ghilani, one of Akbar's physicians, is supposed to have invented the hookah, the pipe of India.
  42. ^ un b Razpush, Shahnaz (15 December 2000). "ḠALYĀN". Encyclopedia Iranica. pp. 261–65, Retrieved 19 December 2012,
  43. ^ "Tobacco". Encyclopaedia Iranica, Iranica online. 20 July 2009, Retrieved 3 September 2013,
  44. ^ "History of Shisha". ShishAware. Archived from the original on 12 May 2012, Retrieved 21 June 2013,
  45. ^ "An Oriental Delight". What I learned today, Mittel. Archived from the original on 16 January 2014, Retrieved 21 June 2013,
  46. ^ "RestoratorChef Magazine #4 2013". moyens, Retrieved 22 February 2015,
  47. ^ "Everything You Wanted to Know About Shisha Pipes". The Shisha Shop, Retrieved 9 June 2015,
  48. ^ "Business at hookah-less cafes go up in smoke". The Times Of India, 7 June 2011.
  49. ^ "Hookah". Indian Express, Retrieved 8 June 2008,
  50. ^ Sajid, Khan; Chaouachi, Kamal; Mahmood, Rubaida (2008). "Full text | Hookah smoking and cancer: carcinoembryonic antigen (CEA) levels in exclusive/ever hookah smokers". Harm Reduction Journal, 5: 19. doi:10.1186/1477-7517-5-19. PMC 2438352, PMID 18501010.
  51. ^ "Sheesha ban smoked". The Pakistan Today, 8 July 2013, Retrieved 7 March 2015,
  52. ^ Kaneta Choudhury; S.M.A. Hanifi; Abbas Bhuiya; Shehrin Shaila Mahmood (December 2007). "Sociodemographic Characteristics of Tobacco Consumers in a Rural Area of Bangladesh". Journal of Health, Population, and Nutrition, 25 (4): 456–464. PMC 2754020, PMID 18402189.
  53. ^ Ahmed Shatil Alam. "Killer in disguise". The New Age, Retrieved 7 March 2015,
  54. ^ Dikshit, K. R.; Dikshit, Jutta K. (21 October 2013). North-East India: Land, People and Economy, Springer Science & Business Media. ISBN 9789400770553,
  55. ^ Nepal, ECS. "Smoke on The Water: Hubby-bubbly .Hookah". ECS Nepal. Archived from the original on 24 July 2011, Retrieved 28 February 2011,
  56. ^ Shane Christensen (25 January 2011). Frommer's Dubai, John Wiley & Sons. p. 141. ISBN 9781119994275,
  57. ^ Fritz Allhoff (23 February 2011). Coffee – Philosophy for Everyone: Grounds for Debate, John Wiley & Sons. p. 10. ISBN 9781444393361,
  58. ^ Rudolph P. Matthee (2005). The pursuit of pleasure: drugs and stimulants in Iranian history, 1500-1900, Princeton University Press. p. 139. ISBN 978-0691118550,
  59. ^ "Encyclopædia Iranica | Articles". Iranica.com, Retrieved 22 August 2010,
  60. ^ "Iranian Pure Tobacco". Iranian Tobacco Company, Iranian Tobacco Company, Retrieved 29 April 2018,
  61. ^ "Saudi Arabia bans smoking in public places". The National (Abu Dhabi), 31 July 2012, Retrieved 31 October 2014,
  62. ^ "Saudi Arabia Bans Smoking In Most Public Places". The Huffington Post, Retrieved 31 October 2014,
  63. ^ Rastram, S; Ward, KD; Eissenberg, T; Maziak, W (2004). "Estimating the beginning of the waterpipe epidemic in Syria". BMC Public Health, 4 (32): 32. doi:10.1186/1471-2458-4-32. PMC 514554, PMID 15294023.
  64. ^ un b Ward, KD; Hammal, F; Vander Weg, MW; Maziak, W; Eissenberg, T (2006). "The tobacco epidemic in Syria". Tobacco Control, quinze (Supplement 1): i24–9. doi:10.1136/tc.2005.014860. PMC 2563543, PMID 16723671.
  65. ^ Kinzer, Stephen (10 June 1997). "Inhale the Pleasure of an Unhurried Ottoman Past". Le New York Times, Retrieved 3 September 2013,
  66. ^ Crane, Howard (1988). "Traditional Pottery Making in the Sardis Region of Western Turkey". Muqarnas, 5: 12.
  67. ^ "Use of Cigarettes and Other Tobacco Products Among Students Aged 13-15 Years – Worldwide, 1999-2005". CDC, Retrieved 22 August 2010,
  68. ^ "Hubble-bubble as cafes go up in smoke". Independent Online, 14 October 2002. Archived from the original on 23 October 2012, Retrieved 22 August 2010,
  69. ^ van der Merwe, N.; et al. (2013). "Hookah pipe smoking among health sciences students". The South African Medical Journal, 103 (11): 847–849. doi:10.7196/SAMJ.7448. PMID 24148170.
  70. ^ "The Mysterious Origins of the Hookah (Narghile)" The Sacred Narghile
  71. ^ Jillian Krotki (29 October 2008). "Hookah lounge brings '60s pastime back to the present". Seminole Chronicle, Archived from the original on 19 September 2012, Retrieved 3 September 2013,
  72. ^ Harben, Victoria (2 May 2006). "Beyond the Smoke, There is a Solidarity Among Cultures". Cgnews.org. Archived from the original on 17 October 2013, Retrieved 3 September 2013,
  73. ^ Lyon, Lindsay "The Hazard in Hookah Smoke". (28 January 2008)
  74. ^ Quenqua, Douglas (30 May 2011). "Putting a Crimp in the Hookah". Le New York Times, Retrieved 3 September 2013,
  75. ^ Arrazola, RA; et al. (17 April 2015). "Tobacco use among middle and high school students–United States, 2011-2014". Mortality and Morbidity Weekly Report, 64 (14): 381–385.
  76. ^ "Hookah Use Widespread Among College Students; Study Reveals Mistaken Perception of Safety in Potential Gateway Drug". Science Daily, 6 April 2011, Retrieved 3 September 2013,
  77. ^ "Colleges and Universities". no-smoke.org.
  78. ^ "Hookah Charcoal Characteristics". Supreme Carbon Indonesia, Retrieved 3 September 2013,
  79. ^ Mridula, Morgan (2009). Hamid-Balma, Sarah (ed.). "Vaporizers: Safe Alternatives to Smoking?" (PDF), Visions Journal: British Columbia's Mental Health and Addictions Journal, 5 (4): 29. ISSN 1490-2494.
  80. ^ "Hookah Smoking — A Growing Threat to Public Health" (PDF), American Lung Association, Retrieved 27 June 2018,
  81. ^ "Waterpipe and Hookah Smoking – A Dangerous New Trend". Simcoe Muskoka District Health Unit. 30 October 2015.
  82. ^ un b c d Akl, EA; Gaddam, S; Gunukula, SK; Honeine, R; Jaoude, PA; Irani, J (2010). "The effects of waterpipe tobacco smoking on health outcomes: a systematic review". International Journal of Epidemiology, 39 (3): 834–57. doi:10.1093/ije/dyq002. PMID 20207606.
  83. ^ un b c Shihadeh, A; Schubert, J; Klaiany, J; El Sabban, M; Luch, A; Saliba, NA (2015). "Toxicant content, physical properties and biological activity of waterpipe tobacco smoke and its tobacco-free alternatives". Tobacco Control, 24 (Supplement 1): i22–i30. doi:10.1136/tobaccocontrol-2014-051907. PMC 4345918, PMID 25666550.
  84. ^ Martinasek, MP; Ward, KD; Calvanese, AV (2014). "Change in carbon monoxide exposure among waterpipe bar patrons". Nicotine & Tobacco Research, 16 (7): 1014–9. doi:10.1093/ntr/ntu041. PMID 24642592.
  85. ^ Cavus, UY; Rehber, ZH; Ozeke, O; Ilkay, E (2010). "Carbon monoxide poisoning associated with narghile use". Emergency Medicine Journal, 27 (5): 406. doi:10.1136/emj.2009.077214. PMID 20442182.
  86. ^ La Fauci, G; Weiser, G; Steiner, IP; Shavit, I (2012). "Carbon monoxide poisoning in narghile (water pipe) tobacco smokers". Canadian Journal of Emergency Medicine, 14 (1): 57–59. PMID 22417961.
  87. ^ Lim, BL; Lim, GH; Seow, E (2009). "Case of carbon monoxide poisoning after smoking shisha". International Journal of Emergency Medicine, 2 (2): 121–122. doi:10.1007/s12245-009-0097-8. PMC 2700232, PMID 20157455.
  88. ^ Türkmen, S; Eryigit, U; Sahin, A; Yeniocak, S; Turedi, S (2011). "Carbon monoxide poisoning associated with water pipe smoking". Clinical Toxicology, 49 (7): 697–698. doi:10.3109/15563650.2011.598160. PMID 21819288.
  89. ^ Pearl, Mike. "Is hookah sickness just carbon monoxide poisoning". Archived from the original on 15 June 2015, Retrieved 13 June 2015,
  90. ^ un b Alomari, MA; Khabour, OF; Alzoubi, KH; Shqair, DM; Eissenberg, T (2014). "Central and peripheral cardiovascular changes immediately after waterpipe smoking". Inhal Toxicol, 26 (10): 579–587. doi:10.3109/08958378.2014.936572. PMID 25144473.
  91. ^ Al-Kubati, M; Al-Kubati, AS; al'Absi, M; Fiser, B. (2006). "The short-term effect of water-pipe smoking on the baroreflex control of heart rate in normotensives". Autonomic Neuroscience, 126–127: 146–9. doi:10.1016/j.autneu.2006.03.007. PMID 16716761.
  92. ^ Cobb, CO; Sahmarani, K; Eissenberg, T; Shihadeh, A (2012). "Acute toxicant exposure and cardiac autonomic dysfunction from smoking a single narghile waterpipe with tobacco and with a "healthy" tobacco-free alternative". Toxicology Letters, 215 (1): 70–75. doi:10.1016/j.toxlet.2012.09.026. PMC 3641895, PMID 23059956.
  93. ^ St Helen, G; Benowitz, NL; Dains, KM; Havel, C; Peng, M; Jacob, P (2014). "Nicotine and carcinogen exposure after water pipe smoking in hookah bars". Cancer Epidemiol Biomarkers Prev, 23 (6): 1055–66. doi:10.1158/1055-9965.EPI-13-0939. PMC 4047652, PMID 24836469.
  94. ^ Hakim, F; Hellou, E; Goldbart, A; Katz, R; Bentur, Y; Bentur, L (April 2011). "The acute effects of water-pipe smoking on the cardiorespiratory system". Chest, 139 (4): 775–81. doi:10.1378/chest.10-1833. PMID 21030492.
  95. ^ Hawari, FI; Obeidat, NA; Ayub, H; Ghonimat, I; Eissenberg, T; Dawahrah, S; Beano, H (August 2013). "The acute effects of waterpipe smoking on lung function and exercise capacity in a pilot study of healthy participants". Inhalation Toxicology, 25 (9): 492–7. doi:10.3109/08958378.2013.806613. PMID 23905967.
  96. ^ Kumar, SR; Davies, S; Weitzman, M; Sherman, S (March 2015). "A review of air quality, biological indicators and health effects of second-hand waterpipe smoke exposure". Tobacco Control, 24 Suppl 1: i54–i59. doi:10.1136/tobaccocontrol-2014-052038. PMC 4345792, PMID 25480544.
  97. ^ un b Daher, N; Saleh, R; Jaroudi, E; Sheheitli, H; Badr, T; Sepetdjian, E; Al Rashidi, M; Saliba, N; Shihadeh, A (1 January 2010). "Comparison of carcinogen, carbon monoxide, and ultrafine particle emissions from narghile waterpipe and cigarette smoking: Sidestream smoke measurements and assessment of second-hand smoke emission factors". Atmospheric Environment, 44 (1): 8–14. doi:10.1016/j.atmosenv.2009.10.004. PMC 2801144, PMID 20161525.
  98. ^ Tamim, H; Musharrafieh, U; El Roueiheb, Z; Yunis, K; Almawi, WY (2003). "Exposure of children to environmental tobacco smoke (ETS) and its association with respiratory ailments". The Journal of Asthma, 40 (5): 571–6. doi:10.1081/jas-120019029. PMID 14529107.
  99. ^ Zeidan, RK; Rachidi, S; Awada, S; El Hajje, A; El Bawab, W; Salamé, J; Bejjany, R; Salameh, P (August 2014). "Carbon monoxide and respiratory symptoms in young adult passive smokers: a pilot study comparing waterpipe to cigarette". International Journal of Occupational Medicine and Environmental Health, 27 (4): 571–82. doi:10.2478/s13382-014-0246-z. PMID 25012596.
  100. ^ Eissenberg, T; Shihadeh, A (December 2009). "Waterpipe tobacco and cigarette smoking: direct comparison of toxicant exposure". American Journal of Preventive Medicine, 37 (6): 518–23. doi:10.1016/j.amepre.2009.07.014. PMC 2805076, PMID 19944918.
  101. ^ Neergaard, J; Singh, P; Job, J; Montgomery, S (October 2007). "Waterpipe smoking and nicotine exposure: a review of the current evidence". Nicotine & Tobacco Research, 9 (10): 987–94. doi:10.1080/14622200701591591. PMC 3276363, PMID 17943617.
  102. ^ Aboaziza, E; Eissenberg, T (March 2015). "Waterpipe tobacco smoking: what is the evidence that it supports nicotine/tobacco dependence?". Tobacco Control, 24 Suppl 1: i44–i53. doi:10.1136/tobaccocontrol-2014-051910. PMC 4345797, PMID 25492935.
  103. ^ un b Asfar, T; Al Ali, R; Rastam, S; Maziak, W; Ward, KD (June 2014). "Behavioral cessation treatment of waterpipe smoking: The first pilot randomized controlled trial". Addictive Behaviors, 39 (6): 1066–74. doi:10.1016/j.addbeh.2014.02.012. PMC 4141480, PMID 24629480.
  104. ^ Rastam, S; Eissenberg, T; Ibrahim, I; Ward, KD; Khalil, R; Maziak, W (May 2011). "Comparative analysis of waterpipe and cigarette suppression of abstinence and craving symptoms". Addictive Behaviors, 36 (5): 555–9. doi:10.1016/j.addbeh.2011.01.021. PMC 3061840, PMID 21316156.
  105. ^ Ward, KD; Hammal, F; VanderWeg, MW; Eissenberg, T; Asfar, T; Rastam, S; Maziak, W (February 2005). "Are waterpipe users interested in quitting?". Nicotine & Tobacco Research, 7 (1): 149–56. CiteSeerX 10.1.1.625.4651, doi:10.1080/14622200412331328402. PMID 15804687.
  106. ^ Maziak, W; Eissenberg, T; Ward, KD (January 2005). "Patterns of waterpipe use and dependence: implications for intervention development". Pharmacology Biochemistry and Behavior, 80 (1): 173–9. doi:10.1016/j.pbb.2004.10.026. PMID 15652393.
  107. ^ Dogar, O; Jawad, M; Shah, SK; Newell, JN; Kanaan, M; Khan, MA; Siddiqi, K (June 2014). "Effect of cessation interventions on hookah smoking: post-hoc analysis of a cluster-randomized controlled trial". Nicotine & Tobacco Research, 16 (6): 682–8. doi:10.1093/ntr/ntt211. PMID 24376277.
  108. ^ Maziak, Wasim; Jawad, Mohammed; Jawad, Sena; Ward, Kenneth D.; Eissenberg, Thomas; Asfar, Taghrid (31 July 2015). "Interventions for waterpipe smoking cessation". The Cochrane Database of Systematic Reviews (7): CD005549. doi:10.1002/14651858.CD005549.pub3. ISSN 1469-493X. PMC 4838024, PMID 26228266.

External links(éditer)


Freetobacco